Quatrieme semaine…

in Random

Un autre petit bilan, après une semaine riche en événements ! Tout d’abord, la semaine en elle-même : deux expés à réaliser, dans deux fermes différentes ; ce qui m’a encore permis de continuer de découvrir l’agriculture agriculture hongroise. La première expé était mercredi, dans la Ferme d’Aubrac que nous avions déjà visité. La journée a démarré a 5h30, parce que cette ferme est relativement loin de Budapest. Nous sommes arrivés la bas à 8h30 seulement. Ensuite, la journée s’est passé avec les animaux, 100 vaches, 15 veaux males et 15 veaux femelles, qu l’on a mesuré dans tous les sens : Mesure du poids, de la note d’état, du tempérament, de la surface de Longissimus Dorsi (en clair, l’intérieur de la côtelette que vous avez dans votre assiette, mesurée aux ultrasons), l’épaisseur de couche de gras (ultra sons aussi), taille, tour de poitrine et longueur de corps, tout ceci dans le but de comparer et d’analyser l’adaptation de la race Aubrac, et des croisements Aubrac x Charolais, ici en Hongrie. Sans analyse des résultats, je pense déjà qu’ils seront très satisfaisants, les veaux croisés Aubrac étaient très jolis à voir. Donc, pour ceux qui ne connaissent pas cette race, voici quelques photos :

Ensuite, vendredi, visite d’une ferme laitière, dans le cadre d’une autre expé, pour comparer les effets du tempérament sur la production laitière. Ca m’a permis de découvrir une ferme laitière, et je dois dire que c’était très intéressant. 150 vaches, et une vente d’une partie du lait directement aux consommateurs, jusque là rien de bien exceptionnel… Le plus surprenant était le nombre de gens travaillant dans cette ferme… Deux salariés responsables de la traite, un manager du troupeau, trois personnes s’occupant du lait, et de la partie vente, au moins trois autres personnes travaillant sur la ferme, donnant à manger aux vaches, préparant le mélange de production, nourrissant les veaux… Ca fait déjà beaucoup pour moi, mais si on ajoute le garde à l’entrée, qui nous a foutu un coup de projecteur dans les yeux a 4h30 du matin pour savoir qui on était, ça commence a faire bizarre… J Enfin bon, mis à part quelques petites choses de ce genre, la ferme était normale… Les vaches sont toujours noires et blanches en tout cas !! Quelques photos ici:

Je suis désolé, elles ne sont prises que dans la salle de traite et le box de contention (pour une dizaine de vaches en même temps !) parce que les employés me regardaient bizarrement quand je prenais des photos… Je n’ai donc pas osé en prendre plus… Voila pour le boulot, mais parlons un peu politique…<

  1. Salut a toi l’ami,juste a titre indicatif je voulait te confirmer quec’etait pareil en Irlande dans la ferme ou je suit la recherche ils sont aussi bcp d’ouvriers. Un pour traire, un pour ramener les vaches en quad, un autre pour trier selon les lots et un autre qui travaille quand y en a un qui est en conges. Ca va ils ne sont pas trop dépassés par les evenements.Ravi de savoir que tout vas bien pour toi.Enjoy, chumiBenoit

  2. Ravi d’avoir de tes nouvelles aussi… Pas d’affolement comme tu dis… Mais ca fait bizarre de faire face au gardien ded nuit quand tu arrives sur la ferme… Enfin bon, comme j’avais precisé un autre post, ils doivent garder leurs biens, leurs vaches, autrement ils se les font piquer… Et ils savent tres bien te dire que les tziganes seraient prets a tout si il n’y avait pas de garde… Les tziganes sont la cible preferée de tout le monde icic, c’est imnpressionant! tous les maux de la terre regroupées sous un nom…Enjoy toi aussi! Tcho! J

Comments are closed.