Politique…

in Random

Bon, quelques nouvelles de ce pays dont on doit entendre parler aux infos chez nous en ce moment…. C’est vrai que ça doit faire bizarre, mais je tiens a préciser que tout va bien pour moi, même si cette affaire fait beaucoup de bruit partout …

Pour ceux qui ne sont pas au courant, je fais un petit résumé : en Hongrie, depuis quelques années, depuis 1990 en fait ; la politique est une affaire très importante, pour toutes les classes de population. En effet, le changement de régime a changé beaucoup de choses dans les choix possibles des électeurs. Le résultat est que les hongrois prennent la politique très au sérieux, beaucoup plus qu’en France. De plus, étant très patriotiques de nature, cela accentue encore les choses… Donc depuis 1990, le gouvernement a changé de bord a chaque nouvelle élection, sauf pour la dernière : Les hongrois ont enfin réussi a garder un gouvernement pour deux mandats de suite. Cependant, pendant le dernier mandat, le gouvernement avait été changé. Donc, une nouvelle équipe de ministres avait démarré en cours de mandat. Cela avait été difficile pour eux bien entendu, puisqu’ils se devaient de tenir des promesses engagées par leurs prédécesseurs. Mais depuis les dernières élections, les choses ont changé pour ce gouvernement : Ils peuvent maintenant suivre leur propre programme. Cet état de fait avait été accentué par le premier ministre dans une réunion privée du parti juste après les élections, en mai dernier. Il avait en effet dit clairement : « Nous avons été obligés de mentir aux électeurs pendant un an et demi (pendant la période pendant laquelle il se devait de suivre le programme de ses prédécesseurs), mais maintenant tout va changer, on va pouvoir enfin appliquer et décider ce que l’on veut. » Cette phrase était aussi ponctuée de quelques gros mots, ce qui n’est pas très acceptable de la part d’un premier ministre…

Donc cette phrase, prononcée pendant un meeting privé, a été révélée au public, il y a deux jours. Beaucoup de questions se posent sur l’origine de la fuite, quatre mois après le meeting, mais une chose est sure, cette fuite arrive juste avant les élections municipales (en octobre), et était donc visiblement prévue pour déstabiliser le parti a la tête du gouvernement, qui dirige aussi la Capitale, Budapest. Le doute sur la cause et l’origine de cette fuite n’est donc pas très grand.

En effet, cette phrase a fait réagir le public, bien sur, mais dans des proportions énormes. Ceci est du en partie au passé des hongrois et a leur ferveur politique, comme je l’ai expliqué, mais aussi et surtout a cause du parti a la tête des manifestants : ce parti populiste de droite, Fidesz, a pour habitude d’utiliser des méthodes de ce genre, avec des campagnes basées sur des symboles historiques, et sur le pouvoir du peuple… On voit donc des drapeaux hongrois dans les mains des manifestants, par exemple, ou des drapeaux percés, ou on a enlevé l’emblème central (cette méthode était employée par les révolutionnaires anti-communistes au moment du changement de régime, le retrait de l’emblème signifiant le retrait du pouvoir des dirigeants).
Les méthodes employées sont aussi tirées du passé… La prise de pouvoir par les manifestants de la télévision nationale n’a en effet aucun intérêt, si ce n’est celui de rappeler aux manifestants le changement de régime.

Bref, pour conclure, je dirais que cette crise touche une partie de la population, les électeurs de droite, qui manifestent donc pour la chute du gouvernement de gauche, mais sans vraie raison, cette phrase ayant été prononcée dans un contexte bien spécial que je vous ai expliqué. Mais les manifestants sont très virulents, et les policiers moins habiles que nos CRS français (ah pour ça les nôtres ils sont bons !), donc ces manifestations touchent toute la population… A savoir comment cela va se terminer… C’est une bonne question… Pour le moment, l’effet est une annulation d’une grande manifestation prévue ce vendredi, à l’occasion de la journée sans automobile. Cette manifestation (Critical Mass, voir ce website) aurait du rassembler des milliers de cyclistes, mais les organisateurs ont décidé d’annuler, pour ne pas prendre parti dans cette crise… Bien dommage, moi qui voulais aller rouler avec tout le monde vendredi soir…

Je vous tiendrai donc au courant de l’évolution de la situation dans les jours qui viennent. C’était Jérémy, en direct depuis Budapest. A vous les studios !

  1. Salut à toi l’indien! Loin de moi l’idée de profiter de cette rubrique pour faire de la pseudo-politique de comptoir en réaction à ce qui ce passe en Hongrie! J’en profiterai plutôt pour te passer mes hommages, quelque peu tardifs certes…mais comme dit le proverbe : “mieux veaux lards que jarret”! A ce que j’ai pu lire sur ton blogue tout va bien pour toi (inch’alah, j’espère ne pas avoir sauter un passage ou tu annoncerais la mort de bubulle, ton poisson rouge préféré car le seul que tu n’es jamais eu, et décédé des suites d’une noyade lamentable après avoir ingurgité 2 litres de pastis sans eau…le comble pour un poisson!)! pour ma part, je reviens d’un pays voisin du tiens : das Romania! Deux petites semaines à crapauter à 4 pattes dans les carpates, à coup de Tsuica et de Palinka! Acceuil chaleureux et émouvant, paysages connus par chez nous excepté le Delta du Danube. On est arrivé à Bucarest en avion et on est remonté au Nord jusqu’à Gulia, aux portes de la Bucovine, dans un petit village Tziganes! tout ça en train, stop, à pieds, à cheval, en charette (moi le rhun…ch’arrête!) et à dos d’éléphants…roses, tu t’en doutes bien!! Puis on est redescendu vers le Delta (au programme : court voyage avorté en barque sur le Danube avec un ukrainien expatrié, Dimitri, dont la fille est en étude…à….à….à…tchoum? non à Brest même!) pour finir à Constanta sur les bords de la mer Noire (où paraît-il tu flottes du fait de la salinité de l’eau….je te rassures, tu coûles aussi!). Voili voilou le ch’ti périple! J’aurais pensé qu’on aurait pu se voir à la frontière hongro-roumaine! Hongrois ça et puis ça ne ce fait pas…une prochaine fois! Sinon la vie suit son cours dans les méandres paisibles d’un cdi signé il y a deux semaines…la pire erreur de ma vie peut être! Voili voilou pour les quelques nouvelles! A la r’voillur mon pote, larevedere en roumain et drum bun (bon voyage)!Parti Socialiste (on avait dit pas de politique!) : bigof when you rentre vers the Beurretagne! Caniveau!!

  2. Et ben, ca fait plaisir d’avoir des nouvelles tiens!!!T’étais pas loin en plus, dommage que tu n’es pas apssé un coup de fil, c’est vrai que ca aurait peut etre été difficile de se voir, mais on aurait pu essayer!!!Tant pis… enfin… Je crois qu’un mail s’impose, je veux en savoir plus sur ce cdi… En tout cas, merci pour le pti message, ca fait plaisir de voir qu’on n’est pas oublié… :)A pluche! J.

Comments are closed.